La propagation rapide de certaines espèces végétales invasives a conduit le Conservatoire botanique du Bassin Parisien à élaborer une liste à l’échelle de la région Centre - Val de Loire.
Cette liste, mise à jour fin 2020, recense les 41 espèces les plus problématiques sur le territoire régional et pour lesquelles des mesures de gestion et de lutte doivent être initiées.

Deux nouvelles espèces apparaissent dans la liste :

  • La Crassula de Helms considérée comme prioritaire. Son éradication doit être engagée dès que possible lorsque la taille du foyer le permet.
  • Le Faux-Indigo, encore peu présent, doit faire l’objet d’une veille pour limiter toute nouvelle introduction. À noter que cette espèce a été observée sur le site de la Vallée de l’Indre côté Indre-et-Loire. C’est l’un des premiers foyers détectés sur la région.

La liste reprend le statut régional des espèces concernées et indique pour chaque espèce son statut réglementaire ainsi que la présence ou non sur le territoire du Pays Castelroussin Val de l'Indre.

Accéder à la liste

Les premières plantations de haies ont eu lieu en 2014. Les services du Pays Castelroussin Val de l'Indre réalisent des visites de suivi afin de s'assurer du bon développement des végétaux et de réaliser des compléments si nécessaires. La première visite a lieu l'année suivant la plantation pour constater la bonne prise ou non des jeunes plants. Puis un suivi est pratiqué tous les 3 ans environ.

En 2021, 17 plantations ont été visitées. Les résultats sont globalement positifs. Peu de pertes de végétaux ont été observées. Sur certains secteurs, le développement est plus long mais les plants sont toujours viables.

 

 broquet 2017  reau troncon route aigurolles 2017

 broquet 2020  reau troncon route aigurolles 2020

L’Ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia) est une espèce exotique envahissante particulièrement allergisante pour l’homme. Cette dernière provoque des réactions allergiques telles que des rhinites ou des conjonctivites. Elle menace également l’activité agricole du fait de son fort pouvoir colonisateur. À partir du mois d’août la plante est en floraison. Les graines émises durant cette période ont la capacité de survivre pendant plusieurs années dans le sol. Elle peut être arrachée manuellement en présence de quelques plants.

Pour participer à la lutte contre cette plante, vous pouvez signaler vos observations via l’application "signalement Ambroisie". Une alerte est ensuite envoyée au Pays Castelroussin Val de l'Indre pour agir au plus vite.

Pour la reconnaître :

  • Fleur vert pâle à jaune en épis.
  • Feuille très découpée de couleur verte sur les deux faces.

À ne pas confondre avec l’Armoise commune dont la face inférieure de la feuille est blanche.

ambroisie feuille armoise

logo cot enrEn 2018, l’ADEME a donné la possibilité aux territoires ruraux de disposer d’enveloppes financières pour développer les énergies renouvelables thermiques (bois, solaires, géothermie). Les Pays de Valençay-en-Berry et Castelroussin Val de l’Indre ont répondu à l’AMI et ont signé le COT EnR (Contrat d’Objectif Territorial en Énergies Renouvelables) le 1er mars 2018.

Les 10 projets et 62 % des objectifs MWh ayant été atteints, les territoires souhaitent renouveler cette dynamique par la signature d’un nouveau COT. Le détail du bilan figure au PV du Bureau syndical du 1er juin 2021.

Les objectifs du COT 2.0 sont les suivants :

  • réalisation de 10 opérations/projets (dont 20 % autre que la biomasse)
  • 5 976 MWH d’énergie renouvelable thermique

sur la période des 3 ans à compter de la mise en œuvre du COT (1er juillet 2021).

Dans le cadre de ce nouveau contrat une convention de partenariat sera signée avec le Pays de Valençay-en-Berry, coordonnateur (partenariat similaire à l’actuel COT) ; deux conventions vont être signées entre les Pays de Valençay-en-Berry et des prestataires techniques multi-EnR : ADEFIBOIS pour la biomasse et le SDEI 36 pour la géothermie et le solaire thermique.